Il y des jours comme ça…

 badday

Il y a des journées que l’on peut incontestablement qualifier de JOURNEE DE MERDE.

Mais si vous connaissez… Ces journées qui nous font dire que l’on aurait mieux fait de rester couché et qui nous font penser que l’on a vraiment dû faire des choses innommables dans une vie antérieure pour se retrouver dans notre peau…

Ma théorie sur les ‘journées de merde’ ? C’est que c’est le hasard qui a décidé un jour que ce serait plus marrant pratique pour lui de s’acharner sur une seule personne à la fois sur un très court laps de temps, plutôt que de s’acharner sur plusieurs personnes à la fois tous le temps… Et voilà la journée de merde était née !.

Après, il  y a journée de merde et journée de merde. Ce n’est pas parce que vous loupez votre bus à 5 secondes et que vous arrivez en retard au bureau que vous vivez une journée de merde, de même, glisser sur un trottoir bondé et se faire très mal à l’ego ce n’est pas nécessairement le signe d’une journée de merde.

Non, l’important, pour faire une bonne journée de merde… C’est le principe d’accumulation. Mais une accumulation telle que cela en devient complètement improbable…  Le truc qui n’existe même pas dans les films parce que les scénaristes se sont dit non mais attends, personne va y croire !!!

Le truc que vous ne pouvez même pas raconter à vos amis parce que vous sentez bien dans leurs yeux qu’ils croient que vous en rajoutez. Par exemple, louper son bus + glisser sur un trottoir bondé + se faire virer + se faire voler son téléphone portable pendant qu’on appelle sa mère, en larmes, pour tout lui raconter.

L’autre chose importante, pour faire une bonne journée de merde, c’est le concept de coup de grâce, le bouquet final, celui dont vous n’aviez vraiment mais vraiment pas besoin mais qui, avec du recul, donne tout son sens à votre journée de merde. Finalement, sans lui, ça n’aurait pas été aussi parfait, il aurait manqué quelque chose.C’est généralement celui- là qui nous achève et nous fait courir nous cacher sous notre couette. Pour reprendre l’exemple du dessus, on pourrait imaginer un coup de grâce du style, rentrer chez soi, sans boulot, sans portable, avec un gros bleu sur les fesses et se rendre compte que son appartement est inondé à cause des voisins du dessus.

Et enfin, dernière chose, mais non des moindres, caractéristique de la journée de merde, c’est qu’elle ne l’est jamais par votre faute. Vous vous contentez de subir toutes ces galères qui pleuvent sur vous, vous assistez, impuissant au déchaînement des éléments, aux coups du sort qui s’accumulent, vous supportez les coups bas et l’égoïsme de tous ces gens qui ne pensent pas à vous alors que vous-mêmes, pauvre petit être innocent, n’avez absolument rien fait pour mériter ça.

Quand vous en arrivez là, vous pouvez définitivement considérer que vous êtes au cœur de votre  journée de merde.

C’était l’humeur du jour !!!

Publicités

Publié le 08/04/2014, dans Humeur du jour..., et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 7 Commentaires.

  1. Heureusement que les journées de merde s’achèvent !! Tu as fait comment avec ton appart’ ? Bon courage !!

    J'aime

  2. qui eut cru se marrer en parlant de ce qui nous arrive à tous, à savoir : Une journée de merde… ? Moi, j’ai bien souri en lisant tes lignes, ce post finalement nous rallie et démocratise la journée de merde…! merci

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Dessins d'abeille - Blog BD

Ma vie est tellement drôle qu'il faut la faire connaître

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

iLOLGO 411

Bonjour, Souriez et allez-y | Hello, smile and go

FRONTALePoésie

BlueToad & 3rdEyeMedia

%d blogueurs aiment cette page :